A Marseille, le diocèse se retourne contre des familles roms qu’il hébergeait

Par

Saisi par une association émanant du diocèse, le tribunal d’instance de Marseille a refusé d’ordonner l’expulsion de familles roms d’une bâtisse lui appartenant. Ces familles étaient accompagnées dans ce lieu depuis 2014 par le Secours catholique, avec l’accord du diocèse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Saisi en référé, le tribunal d’instance de Marseille a refusé le 4 juillet d’ordonner l’expulsion de plusieurs familles roms d’une bâtisse appartenant à une association émanant du diocèse. L’affaire témoigne de tensions internes à l'Église concernant l'accueil des Roms et des migrants, alors que ces familles sont accompagnées depuis 2014 par le Secours catholique marseillais, bénéficiaire d’une convention précaire d’occupation des lieux aujourd'hui expirée.