Le cofondateur de l'ONG accusée de "fichage" présente ses excuses

Par
Le cofondateur de l'association belge EU DisinfoLab, accusée d'avoir "fiché" des milliers d'utilisateurs de Twitter en publiant les comptes qui avaient largement contribué à la diffusion d'informations sur l'affaire Benalla, a présenté ses excuses vendredi et annoncé qu'il cessait ses activités à l'Université catholique de Louvain.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le cofondateur de l'association belge EU DisinfoLab, accusée d'avoir "fiché" des milliers d'utilisateurs de Twitter en publiant les comptes qui avaient largement contribué à la diffusion d'informations sur l'affaire Benalla, a présenté ses excuses vendredi et annoncé qu'il cessait ses activités à l'Université catholique de Louvain.