C’est un trou noir dans l’enquête sur les attentats de Paris. Une information centrale qui s'est perdue. Selon des documents obtenus par Mediapart, les policiers chargés de l'enquête sur les attentats de Paris ont obtenu, dès le 14 janvier, l’identification de l'arsenal d'Amedy Coulibaly par les autorités slovaques. Mais ils n'en ont rien fait. Le renseignement slovaque qui incrimine un ancien militaire d'extrême droite lillois, Claude Hermant, soupçonné de trafics d'armes démilitarisées dans le cadre d'une enquête ouverte à Lille, ne provoque aucune vérification des juges antiterroristes parisiens Laurence Le Vert, Nathalie Poux et Christophe Tessier.