A Marseille, l’espoir de l’unité à gauche s’assombrit

Par Lisa Castelly (Marsactu)

Alors qu’une tentative d’union de la gauche et des écologistes appuyée par des collectifs citoyens divers est sur les rails pour les prochaines municipales, EELV a décidé de présenter une candidature autonome. Dans son sillage, des voix se font entendre au sein du PS local pour faire de même.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La gauche marseillaise a pris un coup sur la tête. Depuis des mois, des citoyens, des militants associatifs et des militants politiques – insoumis emmenés par Sophie Camard, suppléante de Jean-Luc Mélenchon aux législatives, communistes emmenés par Jean-Marc Coppola, socialistes locaux, ainsi que quelques cadres écologistes – travaillaient à une candidature unique pour ravir à la droite cette ville malmenée par quatre mandats successifs de Jean-Claude Gaudin.