Primaire du PS: Benoît Hamon emprunte la voie de gauche

Par

Au lendemain d'une prestation plutôt réussie, selon ses proches, sur France 2, le candidat de l’aile gauche du PS pour la primaire était à Rennes vendredi. Un déplacement sur le thème de la santé et un meeting lors duquel il a répété son credo : incarner un PS de gauche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Pour moi, aujourd’hui, c’est le lancement officiel de la campagne. » Benoît Hamon, de l’aile gauche du PS, ne boudait pas son plaisir vendredi matin. À l’occasion d’une conférence de presse convoquée à son QG de campagne, au 11e étage de la tour Montparnasse dans le XIVe arrondissement de Paris, le candidat de l’aile gauche du PS annonçait officiellement le dépôt de sa candidature. « J’ai coché toutes les cases » des parrainages, a déclaré crânement Benoît Hamon : à savoir le nombre requis de parlementaires, mais aussi de membres titulaires du conseil national du PS, de maires des villes de plus de 10 000 habitants et, last but not least, de conseillers régionaux ou départementaux. La veille, invité de France 2 pour son émission politique un peu à la dernière minute – François Hollande était d’abord prévu, puis Manuel Valls qui a décliné –, le député avait pu développer sur plus de deux heures les grands axes de son programme, sans fausse note, au vu des réactions. « Je sens que ça monte », lance-t-il aux journalistes présents en nombre vendredi matin.