NICE (Reuters) - François Fillon a promis mercredi de reprendre, s'il est élu président de la République, le contrôle de l'immigration pour la réduire "au strict minimum" dans une France qui n'est selon lui ni une "mosaïque" ni un "territoire sans limite".