Belloubet condamne l'attaque de "Gilets jaunes" sur un fourgon de police

Par
La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, condamne dimanche les violences commises samedi à Paris par des manifestants "Gilets jaunes", visant un fourgon de l'administration pénitentiaire.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, condamne dimanche les violences commises samedi à Paris par des manifestants "Gilets jaunes", visant un fourgon de l'administration pénitentiaire.

Samedi, vers 17h30, un jet de pavé a brisé la vitre arrière du véhicule qui rejoignait la maison d'arrêt de Nanterre, "passant à quelques centimètres d'un surveillant".

"Le chauffeur a dû effectuer une accélération d'urgence pour éviter un cocktail Molotov qu'un manifestant s'apprêtait semble-t-il à projeter en direction de la vitre explosée", décrit le ministère de la Justice dans un communiqué. Aucun blessé n'est à déplorer.

Nicole Belloubet "condamne avec la plus grande fermeté cet acte violent dont les conséquences auraient pu être dramatiques" et précise que le parquet de Nanterre a été saisi.

La treizième mobilisation des "Gilets jaunes" a été marquée par une baisse du nombre de participants mais aussi par des incidents lors desquels un manifestant a été gravement blessé à une main à Paris. Un homme a par ailleurs été placé en garde à vue pour l'incendie d'un véhicule du dispositif Sentinelle de prévention du terrorisme dans la capitale.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale