Deux mois après, la taxe carbone revient dans le débat

Par
Le délégué général de La République en marche s'est déclaré lundi favorable au retour de la taxe carbone, dont la hausse a été abandonnée au plus fort de la crise des "Gilets jaunes", à condition que les ménages modestes n'en pâtissent pas.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le délégué général de La République en marche s'est déclaré lundi favorable au retour de la taxe carbone, dont la hausse a été abandonnée au plus fort de la crise des "Gilets jaunes", à condition que les ménages modestes n'en pâtissent pas.