La loi anti-casseurs est encore "amendable", dit Nunez

Par
La proposition de loi dite "anti-casseurs", à l'origine d'un malaise à la République en marche (LaRem), peut encore être modifiée avant son adoption définitive, a déclaré lundi le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nunez.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La proposition de loi dite "anti-casseurs", à l'origine d'un malaise à la République en marche (LaRem), peut encore être modifiée avant son adoption définitive, a déclaré lundi le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nunez.