Aide sociale à l’enfance: l’offensive des enfants placés

Par

Le collectif #LaRueA18ans et quelques parlementaires se battent depuis plusieurs mois pour obtenir le vote d’une loi qui interdirait la « sortie sèche », c’est-à-dire cette situation où, le jour de ses 18 ans, l’enfant placé se retrouve à la rue sans ressources ni soutien. Ils organisent mardi une soirée de mobilisation. Contesté par les associations, le secrétaire d’État à l’enfance Adrien Taquet annonce à Mediapart une mission d’information parlementaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Victime de son succès, le collectif d’anciens enfants placés #LaRueA18ans a été contraint de revoir ses plans à la dernière minute. À quelques jours de sa grande soirée de mobilisation du mardi 12 mars, les organisateurs se sont rendu compte que les 50 places du café Fluctuat Nec Mergitur, situé sur la place de la République, ne suffiraient pas à contenir les plus de 1 300 personnes ayant répondu à l’invitation sur Facebook. En urgence, le collectif a obtenu la mise à disposition de la Bourse du travail, d’une capacité de 500 places.