Malaise au sein de la rédaction web du «Monde»

Par

Par une lettre ouverte, les équipes numériques du journal ont signifié ironiquement à son directeur, Jérôme Fenoglio, que « le réacteur a mal au cœur ». La Société des rédacteurs du Monde appuie la démarche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour une fois, ce ne sont pas les actionnaires milliardaires du Monde qui sont à l’origine d’un malaise au sein de la rédaction, mais plutôt le management des équipes – et plus précisément celui des équipes numériques – conduit par le directeur du journal, Jérôme Fenoglio.