Les grandes villes et la présidentielle : l’« écran de fumée » du vote bobo

Entretien avec le géographe Jean Rivière, auteur de « L’Illusion du vote bobo ». Il y étudie la diversité intra-urbaine des comportements électoraux, en montrant comment ceux-ci sont corrélés à la carte des inégalités sociales. Si le bloc de la « France périphérique » n’existe pas, celui des métropoles privilégiées non plus. 

Depuis plusieurs années, un discours monte sur le « clivage géographique » qui caractériserait la France en termes d’expériences de vie et de comportement électoral. Il existerait d’un côté un archipel métropolitain dont les intérêts et les valeurs seraient bien incarnés par le macronisme ou une gauche bien-pensante, et de l’autre côté une France périphérique reléguée, trouvant un exutoire dans le vote pour l’extrême droite. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié