Marine Le Pen souhaite un référendum anti-Macron

La candidate du RN, talonnée par Jean-Luc Mélenchon, a décidé de tendre la main aux électeurs de La France insoumise et d’axer sa campagne d’entre-deux-tours sur « le travail » et « l’injustice sociale ».

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Pour Marine Le Pen, le pari est sans conteste réussi. Avec 23 % des suffrages exprimés, selon les premières estimations, la candidate du Rassemblement national (RN) accède pour la deuxième fois consécutive au second tour de l’élection présidentielle. Malgré une campagne particulièrement compliquée, avec l’émergence de la candidature concurrente d’Éric Zemmour, elle réussit à s’imposer de nouveau face à Emmanuel Macron, avec même trois points de plus qu’en 2017.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal