Au Sénat, le financier de Cahuzac annonce sa convocation chez les juges

Par

Devant la commission d'enquête du Sénat sur le rôle des banques dans l'évasion fiscale, Hervé Dreyfus est apparu publiquement, mercredi, pour la première fois depuis les révélations de Mediapart sur ses liens avec Jérôme Cahuzac. Seule information qu'il a dévoilée : il sera « prochainement entendu » par la justice.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’homme de l’ombre de l’affaire Cahuzac a fait un discret tour dans la lumière. Mercredi 11 septembre, Hervé Dreyfus était convoqué au Sénat par la commission d’enquête sur le rôle des banques dans l’évasion fiscale. C’était sa première apparition publique depuis que Mediapart a révélé ses liens avec Jérôme Cahuzac, le 11 décembre dernier : Hervé Dreyfus a travaillé de longues années en tant que gestionnaire de fortune de l’ex-ministre du budget, mis en examen le 2 avril pour « blanchiment de fraude fiscale » par les juges d'instruction Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire. Cahuzac a reconnu être titulaire dans une banque à Singapour d'un compte affichant près de 700 000 euros, qu’il avait omis de déclarer à la commission pour la transparence de la vie publique, ce qui lui vaut aujourd’hui une nouvelle mise en examen.