Manif des anti: la photo de famille des droites

Par

Dimanche, les anti-mariage pour tous manifestent à Paris. Quasiment toutes les droites seront présentes, de l'UMP aux groupuscules d'extrême droite. Qui défilera, dans quel cortège, et avec quel objectif?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Ce sera la photo de famille des droites », résume Nicolas Lebourg, historien des extrêmes droites. Dimanche, les anti-mariage pour tous se rassemblent en masse à Paris. Derrière la quarantaine d’organisations du monde catholique (dont beaucoup ne sont en réalité que des coquilles vides - lire notre enquête), quasiment toutes les formations de droite et d’extrême droite seront représentées, soit avec le collectif "La Manif pour tous" mené par Frigide Barjot, soit avec les catholiques intégristes de Civitas. Qui défilera, dans quel cortège, et avec quel objectif?

« Ce sera comme avec l’école libre en 1984 ! J’y étais ! On avait fait tomber Mauroy ! Cette fois, il faut faire tomber Ayrault ». Le 17 novembre, à l’issue de la première mobilisation des anti, à Paris, un manifestant prédisait une seconde manif massive, le 13 janvier. Deux mois plus tard, l’objectif est plus que jamais de rééditer 1984, lorsqu’un million de manifestants étaient descendus dans la rue pour la défense de l’école privée. FN, RPR, UDF et réseaux catholiques avaient alors fait reculer le gouvernement socialiste de François Mitterrand.

Le 17 novembre, des représentants de l’UMP portaient la banderole avec le député d’extrême droite (et ex-FN) Jacques Bompard. Plus loin dans le cortège, le frontiste Bruno Gollnisch défilait aussi (lire notre reportage). Dimanche, droite(s) et extrême droite(s) se côtoieront davantage encore, puisqu’une délégation FN sera présente. Mais trois cortèges ont été organisés dans la Manif pour tous, permettant à l'UMP et au FN de ne pas s’afficher côte-à-côte (les premiers partiront place d'Italie tandis que les seconds se lanceront de porte Maillot, à l'autre bout de la capitale).