mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été avec Mediapart

Plus que quelques jours pour profiter notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Mediapart jeu. 1 sept. 2016 1/9/2016 Dernière édition

L'appartement qui abrite les relations secrètes du président lié au grand banditisme

12 janvier 2014 | Par La rédaction de Mediapart

L’appartement du 8e arrondissement de Paris, utilisé secrètement par François Hollande pour ses rencontres avec une actrice, est au nom de Michel Ferracci, soupçonné de liens avec le grand banditisme corse. Son ex-épouse, l’actrice Emmanuelle Hauck, qui prêtait cet appartement, était devenue la compagne de François Masini, assassiné le 31 mai 2013 en Corse, également soupçonné d’être lié au gang de la Brise de Mer.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les révélations du magazine people Closer sur la relation secrète de François Hollande avec l’actrice Julie Gayet ne relèvent définitivement plus du débat sur la vie privée du président de la République. Outre la question de la sécurité présidentielle, mise à contribution pour assurer la discrétion de ces rencontres, alors que Valérie Trierweiler occupe à l’Élysée le rôle public de compagne officielle du président de la République (voir ici sa page personnelle sur le site de la présidence), les informations de Mediapart et du Point (lire là) sur l’appartement utilisé pour ces rendez-vous clandestins transforment cette affaire en scandale politique.