Élysée et gouvernement

À Dijon, Macron tente de redonner vie à sa « grande cause »

Élysée et gouvernement — Reportage

Emmanuel Macron aux côtés d'Isabelle Lonvis-Rome, ministre déléguée à l'égalité femmes-hommes, le 25 novembre 2022. © Photo Christophe Petit Tesson / Mediapart.
Le président de la République a profité de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes pour exposer son bilan sur le sujet. Sans lever les doutes sur la faiblesse des moyens et du portage politique de la question au sommet de l’État.

Comment Emmanuel Macron s’évertue à recaser ses fidèles

Élysée et gouvernement — Parti pris

De Jean Castex à Amélie de Montchalin en passant par Agnès Buzyn ou Christophe Castaner, le président de la République prend soin de trouver des points de chute à ses anciens ministres ou députés. Au mépris de l’exemplarité promise et de l’intérêt général.

Flirt avec l’extrême droite : Darmanin sait de quoi il parle

Élysée et gouvernement — Parti pris

Le ministre de l’intérieur accuse la gauche de compromission avec le RN, en oubliant son propre bilan en la matière. De ses premiers pas aux côtés de Christian Vanneste à ses débats cordiaux avec Éric Zemmour et Marine Le Pen, en passant par ses écrits dans une revue de l’Action française, les souvenirs sont pourtant nombreux.

Six mois après, Macron n’a pas trouvé sa voie 

Élysée et gouvernement — Analyse

Emmanuel Macron aux Sables-d’Olonne, le 13 septembre 2022. © Photo Karine Le Ouay / Abaca
Au fond, qu’est-ce que le second quinquennat d’Emmanuel Macron ? Le chef de l’État a vécu six mois tumultueux, marqués par une défaite aux élections législatives, des crises qui durent et des projets qui s’enlisent. Le voilà désormais en quête d’un rebond et d’une direction.

Emmanuel Macron veut l’unité mais sème la discorde

Élysée et gouvernement — Parti pris

Le président de la République a appelé les Français à « se serrer les coudes » au nom de la gravité du moment. Mais rien n’a été fait, ni politiquement ni socialement, pour favoriser une cohésion nationale afin d’affronter les multiples crises en cours.

L’exécutif espère l’éclaircie mais craint l’embrasement

Élysée et gouvernement

Est-ce la fin du tunnel ou le début d’un autre ? La question taraude le pouvoir, qui craint que la pénurie de carburants n’engendre une crise sociale plus large. Entre dimanche et mercredi, la séquence politico-sociale sera scrutée de près par le gouvernement, conscient du risque qu’elle porte.

Essence : la com’ inflammable du gouvernement

Élysée et gouvernement — Parti pris

Alors qu’une partie du pays subit de plein fouet les difficultés d’approvisionnement des stations-service, le gouvernement a tenté de tenir une ligne rassurante, au mépris de la réalité. Lundi soir, l’exécutif a changé de cap et convoqué une réunion d’urgence pour montrer qu’il est à la manœuvre.

Kohler, Dupond-Moretti : et soudain, il ne se passa rien

Élysée et gouvernement — Parti pris

Le président de la République n’a pas jugé nécessaire de réagir après l’annonce du procès à venir de son ministre de la justice et de la mise en examen de son bras droit. Il mise sur le relatif silence des médias. Et ne s’y trompe pas.

Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts

Élysée et gouvernement — Analyse

Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.

À l’ONU, Macron esquisse une inflexion de sa politique étrangère

Élysée et gouvernement — Analyse

Le chef de l’État a livré mardi, à la tribune des Nations unies, un discours perçu comme offensif en soutien à l’Ukraine. Pendant deux jours, il a multiplié les initiatives diplomatiques, de l’Iran à l’Afrique, en passant par l’Europe centrale et orientale. Reste, désormais, à en juger les résultats et la traduction en actes.

Avec Renaissance, la majorité veut inventer le « macronisme » sans Macron

Élysée et gouvernement — Reportage

La transformation, ce week-end, de La République en marche en un parti traditionnel vise à pérenniser le bloc apparu en 2017. Et déjà, à sécuriser « l’après-Macron ».

Macron lance son CNR, envers et contre tous

Élysée et gouvernement

Emmanuel Macron inaugure jeudi le Conseil national de la refondation, une nouvelle instance censée incarner la « méthode » de son second quinquennat. Elle en révèle surtout les difficultés : ses contours sont flous, l’opposition a refusé d’y participer et la majorité peine à cacher sa circonspection.

Superprofits : l’exécutif mal à l’aise avec sa ligne

Élysée et gouvernement

Le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, ne veut pas entendre parler d’une taxe sur les superprofits des multinationales. Au gouvernement comme dans la majorité, beaucoup entrevoient le risque politique d’un tel entêtement. Mais personne n’ose le dire trop fort. 

Macron, l’Algérie et sa vision des médias

Élysée et gouvernement — Analyse

L’affaire de la dépublication, par le journal « Le Monde », d’une tribune sur l’Algérie désagréable aux oreilles d’Emmanuel Macron n’est pas un cas unique où l’Élysée confond journalisme et communication. Plusieurs chercheurs, responsables politiques et journalistes s’inquiètent de ce mélange des genres.

Énergie : Macron opte pour la sobriété démocratique

Élysée et gouvernement — Parti pris

Face à la crise énergétique, le président de la République a choisi de renouer avec son outil de pilotage privilégié : le Conseil de défense. Il pourra ainsi de nouveau élaborer ses décisions à huis clos et en toute opacité, au mépris du débat et de la concertation.

Devant le patronat, Élisabeth Borne fait vœu de « sobriété »

Élysée et gouvernement

Invitée de la rentrée du Medef, la première ministre a martelé sa crainte d’une « pénurie » de gaz cet hiver pour convaincre les chefs d’entreprise de baisser leur consommation d’énergie. Malgré son appel à des « changements puissants », l’exécutif se refuse toujours à contrôler ou à sanctionner les patrons récalcitrants.