De Laprimaire.org à Charlotte Marchandise, comment naît une candidature citoyenne

Par Nejma Brahim et Timothée Aldebert

Le site LaPrimaire.org, lancé en avril 2016, a organisé au cours des derniers mois les premières élections « citoyennes » en ligne. Derrière cette initiative, deux mots d’ordre : transparence et éthique. Huit mois plus tard, 127 821 personnes se sont inscrites sur le site, 16 000 ont voté au premier tour et 32 000 au second. Portrait de Charlotte Marchandise, première candidate issue d'une primaire citoyenne auto-administrée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tout le monde leur disait que c’était impossible, alors ils l’ont fait. David Guez et Thibauld Favre, les deux cofondateurs du site LaPrimaire.org, se sont lancés dans l’aventure il y a maintenant deux ans. À l’époque, ils partent d’un constat très simple : élection après élection, l’envie d’aller voter s’amoindrit, le vote par défaut s’amplifie. Ils rêvent alors de rendre possible un vote par adhésion plutôt que par élimination. Leur idée : une primaire 100 % démocratique, ouverte à tous les citoyens et uniquement en ligne. « Une idée folle, lance David Guez. Thibauld et moi travaillions ensemble. Un soir, après un dîner, nous parlions politique et nous lancions ça sur le ton de la plaisanterie. Finalement, on a tenté. » L’un est avocat, l’autre ingénieur en informatique et entrepreneur. Leurs compétences respectives leur permettent de penser le projet dans sa globalité. « Pour nous, il s’agit de se réapproprier la politique de manière bienveillante et innovante, tout en respectant les lois existantes », poursuit David Guez. Et c’est l’avocat qui le dit.