La justice se durcit contre les loueurs Airbnb

Par

Depuis janvier, le tribunal de grande instance de Paris a infligé 266 000 euros d’amendes à des propriétaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les multipropriétaires qui utilisent Airbnb pour contourner la loi sur les locations de logement ou l’hôtellerie à Paris sont dans le viseur du Bureau de la protection du logement et de l'habitat (BPLH). Une trentaine d’enquêteurs travaillent dans la capitale. En 2016, le tribunal de grande instance avait prononcé moins de 400 000 euros d'amendes contre ces locations illégales de meublés touristiques. L'an dernier, ce montant a dépassé 1,3 million. Depuis janvier, la mairie parle de 266 000 euros de nouvelles sanctions. La loi interdit de louer plus de 120 jours par an sa résidence principale. Au-delà, il faut une autorisation de changement d’usage, quasi impossible à obtenir à Paris.