Ecoutes de Nicolas Sarkozy: les contre-feux de l'UMP

L’UMP accuse le gouvernement d'avoir été averti des écoutes judiciaires visant Nicolas Sarkozy. Dénonçant un « véritable espionnage politique », le président de l'UMP Jean-François Copé a demandé au chef de l’Etat « de s’expliquer devant les Français ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’UMP tente de se dégager de l’avalanche d’affaires qui s’est abattue sur elle en reprochant au gouvernement d'avoir été averti des écoutes judiciaires visant Nicolas Sarkozy, et en accusant Christiane Taubira d'avoir menti pour le cacher.