FN: le conflit des Le Pen se poursuit au tribunal

Par

Le feuilleton Le Pen vs Le Pen s'est poursuivi vendredi devant le tribunal de Nanterre. Réuni parallèlement, le bureau politique du FN a décidé de proposer au vote de ses adhérents la suppression de la présidence d'honneur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Au voleur, au voleur, ma cassette ! Rendez-moi mon Front national à moi, mon Front national dans lequel je pourrai avoir ma pensée visionnaire, et mes idées novatrices, celles où l’on parle de chambres à gaz, du maréchal Pétain ! » Il est près de midi ce vendredi dans la salle d’audience du tribunal de Nanterre, quand l’avocat du Front national réveille la salle. Jusqu’ici silencieux, les yeux mi-clos depuis le début des plaidoiries, Jean-Marie Le Pen se redresse, pose un coude sur le banc et tend l’oreille. Pendant une heure, il écoute attentivement l’avocat du parti qu’il a cofondé en 1972 railler son « chant du cygne », son « titre honorifique » « pour inaugurer les chrysanthèmes, faire des discours ».