FN: le conflit des Le Pen se poursuit au tribunal

Le feuilleton Le Pen vs Le Pen s'est poursuivi vendredi devant le tribunal de Nanterre. Réuni parallèlement, le bureau politique du FN a décidé de proposer au vote de ses adhérents la suppression de la présidence d'honneur.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« Au voleur, au voleur, ma cassette ! Rendez-moi mon Front national à moi, mon Front national dans lequel je pourrai avoir ma pensée visionnaire, et mes idées novatrices, celles où l’on parle de chambres à gaz, du maréchal Pétain ! » Il est près de midi ce vendredi dans la salle d’audience du tribunal de Nanterre, quand l’avocat du Front national réveille la salle. Jusqu’ici silencieux, les yeux mi-clos depuis le début des plaidoiries, Jean-Marie Le Pen se redresse, pose un coude sur le banc et tend l’oreille. Pendant une heure, il écoute attentivement l’avocat du parti qu’il a cofondé en 1972 railler son « chant du cygne », son « titre honorifique » « pour inaugurer les chrysanthèmes, faire des discours ».

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal