La curieuse interpellation par la BRI d’un ex-espion luxembourgeois

Par

La BRI a usé d’une débauche de moyens pour arrêter l’ancien chef des services secrets luxembourgeois, visé par une enquête de la justice américaine concernant une escroquerie autour d’une cryptomonnaie. Loufoque, l’interpellation risque de soulever des questions de droit, mais aussi un débat économique autour de la dérégulation financière.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À première vue, c’est une opération policière exemplaire, résultat d’une coopération remarquable entre la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) française et le FBI américain. C’est du moins comme cela que les journaux luxembourgeois et la presse régionale française implantée en Lorraine ont présenté l’arrestation, le 29 avril dernier, à Joudreville (Meurthe-et-Moselle), de l’ancien chef des services de renseignement luxembourgeois, Frank Schneider.