Une manifestation avec "un vice d'entrée", selon la CFDT

Par
Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, s'est défendu mardi de ne pas avoir appelé à manifester contre la réforme du Code du travail, jugeant avoir eu bien plus d'impact que la CGT en se "battant" au moment des concertations sur le projet de réforme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, s'est défendu mardi de ne pas avoir appelé à manifester contre la réforme du Code du travail, jugeant avoir eu bien plus d'impact que la CGT en se "battant" au moment des concertations sur le projet de réforme.