Accouchement : le « syndrome méditerranéen » s’invite en salle de naissance

Cette croyance sans fondement scientifique consiste à penser que les patients perçus comme non blancs ont tendance à exagérer leur douleur, donnant ainsi peu de considération à leur parole. Des patientes et des sages-femmes dénoncent ses conséquences lors de l’accouchement.

Bessma Sikouk

12 septembre 2022 à 19h19

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Péridurale, médicaments, échelle de la douleur : ces dernières décennies, les outils pour mieux prendre en charge les souffrances de l’accouchement se sont développés. Mais parmi les freins aux avancées médicales, on recense le « syndrome méditerranéen », cette croyance remontant à la colonisation et aux premières vagues d’immigration en France pour les patient·es originaires d’Afrique du Nord, et à l’esclavage pour les personnes noires.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal