Les «Indignés» continuent leur «r-évolution» à la Défense

Par

Des indignés en route pour la DéfenseQuatre cents «indignés» ont convergé vendredi 11 novembre vers le parvis de la Défense, où un noyau dur résiste et campe depuis une semaine. Pour les uns, l'optimisme est de rigueur, le mouvement prend. Pour les autres, la mobilisation demeure insuffisante.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vendredi 11 novembre, 16 heures. Sur le parvis de la Grande Arche de la Défense, tapissé de pancartes, «la dette, c'est du racket(tte)», «regarde ta rolex, c'est l'heure de la révolution», c'est jour de kermesse démocratique et de «step» sur les marches «pour bouger le cul de la France». Tour à tour, des «Indignés» se succèdent au micro, sous les applaudissements d'une foule en délire assise en tailleur et sous le regard impassible des CRS.