Contre la pauvreté, l’Institut Montaigne propose des «chèques conso» et des prêts

Par

Le think tank proche de la macronie incite à soutenir les plus fragiles. Mais à la création d’un RSA pour les plus de 18 ans, il privilégie l’endettement et un dispositif moralisateur pour consommer.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’aveu est implicite mais significatif. L’Institut Montaigne, think tank proche de l’exécutif, a publié une note fin décembre 2020 sur un plan de relance en soutien aux plus modestes. En creux, c’est reconnaître que, contrairement à ce que clame le gouvernement, aucune action ni aucun financement massif n’ont été proposés puis votés depuis le début de la pandémie en direction des plus vulnérables.