Handicap: à Toulouse, profs et parents dénoncent des promesses non tenues

Par

Les manifestants ont réclamé mercredi davantage de moyens pour une « école inclusive de qualité ». Ils dénoncent le décalage entre l’affichage du ministère depuis 2019, et la situation de plus en plus dégradée dans les classes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Toulouse (Haute-Garonne).– « Là, j’ai le cas d’un enfant de 7 ans qui est toujours en grande section de maternelle en attendant sa place en Institut médico-éducatif (IME). Un autre va aussi devoir rester en maternelle un an de plus, alors qu’il a droit à une place en IME mais il n’y en a pas. L’autre fois, un père s’est énervé et m’a dit qu’il allait partir au Canada si on ne pouvait pas s’occuper de son enfant ici… » Psychologue dans l’éducation nationale, Guillaume Subra a manifesté, mercredi 13 janvier, devant le rectorat de Toulouse pour demander davantage de « moyens pour une école inclusive de qualité ».