Ces terroristes qui menacent la France 1/3 : Le chaînon manquant entre les attentats de janvier et novembre 2015

Par

Mediapart a enquêté sur les logisticiens suspectés d’avoir œuvré dans l'ombre des attentats de 2015. Parmi eux, Farid Melouk: ancien des GIA, il a côtoyé Chérif Kouachi et une photo retrouvée par Mediapart le montre comme un proche d'Abdelhamid Abaaoud, établissant ainsi un trait d'union entre les deux vagues d'attentats.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans la matinée du 11 avril 2010, quatre hommes se rendent à pied sur le terrain de foot communal de Murat, dans le Cantal. Les deux premiers, les enquêteurs de la Sous-direction antiterroriste (SDAT) qui suivent la scène au loin et au téléobjectif, les connaissent. Ils les ont immortalisés la veille en train de faire des courses à la supérette du coin. Leur rencontre est la raison même de la filature policière : Djamel Beghal, vétéran du djihad mondial, jouissant d’une réputation de fin théologien auréolée par un séjour en Afghanistan avant les attentats du 11-Septembre, reçoit un ancien codétenu, Chérif Kouachi, jeune membre de la filière dite des Buttes-Chaumont.