A Paris, dernier jour perturbé d’une folle campagne

Dans la capitale, l’équipe de la maire sortante, Anne Hidalgo, a arrêté la campagne pour se concentrer sur l’organisation du vote et la fermeture des établissements scolaires. Les opposants, eux, arpentent une dernière fois les marchés. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des candidats du XIe arrondissement de Paris se sont donnés rendez-vous au très populaire marché de Belleville, qui s’étend jusqu'à la station de métro de Ménilmontant. Près d’un kilomètre d’étals où, malgré les injonctions présidentielles et les préconisations sanitaires, le quartier se presse, se touche, se frôle pour remplir son panier. Souvent les mains se serrent et les embrassades continuent. Pour le confinement, on verra plus tard.