Laïcité: le directeur de Centrale avait mis en garde l’Elysée

Par
Révélé par Mediapart, le projet préparé à l'instigation de l'Elysée, visant à organiser deux séances réservées à quelques étudiants juifs voulant passer les concours d'admission aux grandes écoles d'ingénieurs, a suscité de vives protestations. Mediapart verse une nouvelle pièce au dossier : une note confidentielle du directeur de l'Ecole centrale adressée à l'Elysée. Le Crif revendique d'ailleurs le dispositif de composition décalée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Révélé par Mediapart, le projet préparé à l'instigation de l'Elysée, visant à organiser deux séances secrètes de nuit, les 20 et 26 avril, réservées à quelques étudiants juifs voulant passer les concours d'admission aux grandes écoles d'ingénieurs (écoles des Mines, des Ponts, Centrale, Supélec), a suscité de vives critiques. Pour y faire face, le pouvoir a choisi une intenable stratégie, celle de la dénégation, suggérant que les faits que nous évoquions sont sans fondement.