«Non, nous ne sommes pas tous des Cahuzac»

Par

Il y a dix ans, Michel Pouzol était au RMI. En juin dernier, il a été élu député PS de l'Essonne. « Depuis j’essaye de me montrer à la hauteur de la confiance de mes concitoyens », écrit-il.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a dix ans, Michel Pouzol était au RMI. En juin dernier, il a été élu député PS de l'Essonne. « Depuis j’essaye 12 heures par jour et presque sept jours sur sept de me montrer à la hauteur de la confiance de mes concitoyens, écrit le député dans un billet publié sur son blog. Je n’ai aucun problème à dévoiler publiquement mon patrimoine, je n’en ai pas. Je loue la maison que j’occupe, je n’en ai pas de secondaire, pas de bateau caché ancré dans un port des Caraïbes. Pas non plus de comptes en Suisse ou dans je ne sais quel paradis fiscal. Cela ne fait pas assez longtemps que mes revenus sont suffisants pour me rendre imposable. »