Une correspondance du premier président de la Cour des comptes

Par

À la suite de la mise en ligne d'une enquête sur les indemnités versées aux membres de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) sous le titre Caisse des dépôts et Cour des comptes: au risque d'une mauvaise «réputation», nous avons reçu une correspondance de Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À la suite de la mise en ligne, le 29 mars, d'une enquête que nous avons consacrée aux indemnités versées aux membres de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) sous le titre Caisse des dépôts et Cour des comptes: au risque d'une mauvaise «réputation», nous avons reçu le 13 avril une correspondance (datée du 3 avril) de Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes, contestant certaines des remarques que nous formulions dans notre enquête. Tout en maintenant la totalité des faits que nous avons mis au jour dans notre récit, et par respect du contradictoire, nous avons évidemment décidé de mettre en ligne cette lettre. On la trouvera sous l'onglet Prolonger associé à l'article concerné ; et nous la publions également ci-dessous, dans cet article séparé :