Des militants ayant décroché le portrait de Macron jugés en septembre

Par
Trois militants de l'association écologiste Action non-violente COP21 (ANV-COP21) d'Orléans qui avaient décroché le portrait officiel d'Emmanuel Macron dans une mairie en mars ont annoncé lundi en fin de journée à Reuters la levée de leur garde à vue.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

ORLEANS (Loiret) (Reuters) - Trois militants de l'association écologiste Action non-violente COP21 (ANV-COP21) d'Orléans qui avaient décroché le portrait officiel d'Emmanuel Macron dans une mairie en mars ont annoncé lundi en fin de journée à Reuters la levée de leur garde à vue.