Des militants ayant décroché le portrait de Macron jugés en septembre

Trois militants de l'association écologiste Action non-violente COP21 (ANV-COP21) d'Orléans qui avaient décroché le portrait officiel d'Emmanuel Macron dans une mairie en mars ont annoncé lundi en fin de journée à Reuters la levée de leur garde à vue.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

ORLEANS (Loiret) (Reuters) - Trois militants de l'association écologiste Action non-violente COP21 (ANV-COP21) d'Orléans qui avaient décroché le portrait officiel d'Emmanuel Macron dans une mairie en mars ont annoncé lundi en fin de journée à Reuters la levée de leur garde à vue.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal