En France, l’homophobie est soigneusement dissimulée

Par et

Les victimes de la tuerie d’Orlando ont été ciblées en raison de leur sexualité. Mais en France, médias et politiques ont, en grande majorité, occulté le caractère homophobe de cette attaque. Deux chercheurs expliquent cette « invisibilisation » très française et la difficulté « à nommer une communauté ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ni le lieu ni la date ne sont anodins. L’attaque, revendiquée par l'État islamique, qui a fait dimanche 49 morts et 53 blessés dans une boîte de nuit, à Orlando (Floride), visait clairement un lieu gay : le Pulse, club emblématique de la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres).