Masques : le contrat en or d’un ancien ministre

Par

Pendant la pénurie de masques, l’ancien député et ministre Yves Jégo a fait jouer son carnet d’adresses pour mettre en relation un importateur avec des collectivités territoriales. Au passage, il a encaissé plus de 100 000 euros de commissions, selon nos calculs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Même en temps de pandémie, Yves Jégo sait faire fructifier son carnet d’adresses. L’ancien vice-président centriste de l’Assemblée nationale (2018) et ministre de Nicolas Sarkozy (2008-2009) a signé un juteux contrat d’apporteurs d’affaires pour mettre en relation un importateur de masques avec des acheteurs publics, selon des informations de Mediapart.