CSA-Hadopi : le passage en force avorté du Sénat

Le dépôt d'un amendement visant à accélerer le processus de transfert des pouvoirs de l'Hadopi au CSA, et à éviter un débat à l'Assemblée, a suscité une levée de boucliers contre le futur « CSAdopi ».

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le Sénat a, cette semaine, été le théâtre d’une tentative de passage en force avortée d’un amendement visant à accélérer le transfert des compétences de l’Hadopi en matière de lutte contre le téléchargement illégal au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Un incident qui pourrait ne pas être sans conséquences sur l’avenir de cette réforme voulue par le ministère de la Culture.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal