Le parquet de Tours classe sans suite la plainte du Gilet jaune qui a eu la main arrachée par une grenade

Par

Ayhan a eu la main arrachée par une grenade GLI-F4 le 1er décembre 2018 lors de la manifestation des gilets jaunes à Tours. En s’appuyant sur l’enquête menée par l’IGPN, le parquet de Tours a décidé de classer sans suite.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GLI F4. C’est le nom de la grenade lacrymogène qui a arraché la main d’Ayhan le 1er décembre 2018 lors de la manifestation des gilets jaunes à Tours. Une grenade lacrymogène « instantanée », mais qui ressemble à s’y méprendre à la grenade lacrymogène classique, dont la dangerosité est inférieure. Comme cela est écrit dans le rapport conjoint de l’IGPN et de l’IGGN de novembre 2014, « lancée à main ou tirée au LGGM COUGAR, la GLI F4 combine un effet lacrymogène et explosif » et est « susceptible de mutiler ou de blesser mortellement un individu ».