L’Agence française anticorruption dégomme la chambre de commerce et d’industrie de Nice

Par

Dans un rapport confidentiel consulté par Mediapart, l’Agence française anticorruption démonte les nombreux dysfonctionnements et l’absence de respect des procédures de la chambre de commerce et d’industrie de Nice.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À l’approche des élections consulaires, qui se tiendront dans toutes les chambres de commerce et d’industrie de France entre le 27 octobre et le 9 novembre, la CCI de Nice-Côte d’Azur (CCINCA) est en effervescence. Pas tant en raison de l’élection, mais à cause d’un rapport décapant de l’Agence française anticorruption (AFA), rendu fin juillet sur cette institution qui rassemble les 66 000 chefs d’entreprise des Alpes-Maritimes.