Pire qu’un aveuglement: le pouvoir méprise la réalité

Par

Deux ministres refusent de considérer l’immolation d’un étudiant comme un geste politique. Un autre ne voit qu’une dimension personnelle dans le suicide d’une directrice d’école. L’exécutif récuse le terme de violences policières. Le pouvoir macronien tord la réalité pour éluder sa responsabilité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Que devient la politique quand on refuse de voir le politique ? C’est la question que pose le discours du pouvoir et de la majorité, qui nie la réalité depuis un demi-mandat. Dernier avatar de cette stratégie d’aveuglement et de manipulation : les réactions de l’exécutif face à l’immolation par le feu, le 8 novembre à Lyon (Rhône), d’A., cet étudiant qui a dénoncé dans un texte la précarité subie et l'action gouvernementale.