Vivendi choisit Numericable comme repreneur de SFR

Par

En dépit du soutien ouvert du gouvernement, le conseil d'administration de Vivendi s'est rallié au choix de son président, Jean-René Fourtou, et a voté en faveur de la reprise de sa filiale SFR par Numericable. Des négociations exclusives sont engagées avec le repreneur pendant trois semaines. « Rien n'est joué », dit un proche du dossier, soutien de Bouygues.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le coup de théâtre n'avait pas été prévu. En dépit des ultimes pressions d'Arnaud Montebourg pour orienter son choix vers Bouygues, le conseil d'administration du groupe a choisi de privilégier la candidature de Numericable comme repreneur de SFR. La société, qui avait surenchéri sur son offre initiale pour l'emporter face à Bouygues, a offert 11,75 milliards d'euros pour le deuxième réseau de téléphonie mobile français. Vivendi a décidé d'entrer en « discussions exclusives » avec lui pendant trois semaines. La décision bouscule tout ce qui avait été mis en place depuis quinze jours pour lancer la grande réorganisation de la téléphonie mobile en France.