Un droit de réponse de Thierry Braillard

Par

À la suite de notre enquête sur le caviardage d'un rapport de la fédération française des sports de montagnes par le ministère des sports, le secrétaire d'État Thierry Braillard nous adresse le droit de réponse ci-dessous.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après avoir pris connaissance des graves accusations et insinuations portées à mon encontre par votre journaliste, Antton Rouget, relatives aux modalités d’un rapport de l’Inspection générale de la Jeunesse et des Sports, dans un article publié ce dimanche 9 avril sur Mediapart, je suis dans l’obligation de répliquer par la voie du droit de réponse car contrairement à ce qui est sous entendu dans cet article et comme indiqué à ce journaliste par mon cabinet, je ne suis aucunement intervenu, que ce soit par écrit ou verbalement, pour définir les modalités de publication, ni d’occultation de ce rapport.