La réouverture annoncée des écoles inquiète les enseignants

Par

Emmanuel Macron a annoncé la réouverture des établissements scolaires « à partir du 11 mai ». Officiellement pour ne pas creuser les inégalités. Mais nombre d’enseignants et d’organisations syndicales restent sceptiques et attendent des garanties. Certains menacent déjà d’user de leur droit de retrait.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le motif invoqué pour la réouverture des écoles est noble, mais il peine à convaincre. Emmanuel Macron a évoqué, dans sa quatrième allocution depuis le début de la crise sanitaire lundi soir, les « inégalités » que creuse la fermeture des écoles depuis mars, pour rouvrir les écoles à partir du 11 mai. « Trop d’enfants, notamment dans les quartiers populaires et dans nos campagnes, sont privés d’école sans avoir accès au numérique et ne peuvent être aidés de la même manière par les parents », a-t-il expliqué.