Monaco: nouvelles inculpations pour les ex-ministres de l’intérieur et de la justice

Par

L’affaire Rybolovlev, qui implique le patron de l’AS Monaco et plusieurs dignitaires de la principauté, prend de l’ampleur. Déjà mis en cause, les anciens ministres de l’intérieur et de la justice de Monaco sont désormais soupçonnés de « prise illégale d’intérêts ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Déjà mis en cause dans l’immense affaire de corruption présumée qui vise le patron du club de football de l’AS Monaco, Dmitri Rybolovlev, et une partie de la nomenklatura de la principauté, l’ancien directeur des services judiciaires (équivalent du ministre de la justice), Philippe Narmino, et l’ancien ministre de l’intérieur, Paul Masseron, font face à de nouvelles inculpations.