Cahuzac : l'enquête s'élargit à la banque Reyl

L'établissement de Genève qui a organisé la dissimulation des avoirs de l'ancien ministre est sous le coup d'une information judiciaire visant les comptes non déclarés de personnalités françaises, dont des hommes politiques de tous bords.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La justice française cherche d’autres Cahuzac. Le Monde a révélé ce vendredi qu’une information judiciaire pour « blanchiment de fraude fiscale » a été ouverte le 31 mai par le parquet de Paris, pour explorer les activités de Reyl & Cie, la banque genevoise qui a accueilli le compte secret de l’ex-ministre du budget entre 1998 et 2009.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal