Tribunal de Paris : un casse-tête à deux milliards d'euros

Par

La ministre de la justice veut annuler le partenariat public-privé (PPP) signé en février par Michel Mercier pour construire un nouveau palais de justice prestigieux dans la capitale. Une inspection est lancée. Christiane Taubira pourrait être aidée par des avocats qui ont saisi le tribunal administratif.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Casse-tête estival aux ministères de la justice et de l’économie. Christiane Taubira est soucieuse de défaire le contrat de partenariat public-privé (PPP) du futur Palais de Justice de Paris, prévu dans la Zac Clichy-Batignolles, qui a été signé en février par le gouvernement Fillon, et qu'elle estime ruineux.