Roms: l'Europe menace, Paris expulse

Par

Pendant que la Commission européenne menaçait d'engager une procédure d'infraction contre Paris, la France reconduisait 229 Roms à la frontière mardi 14 septembre. «La France n'a procédé à aucune reconduite volontaire ou forcée sur une base ethnique», répète pourtant Éric Besson, le ministre de l'immigration.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les voix récupérées dans l'électorat du Front national commencent à coûter cher à Nicolas Sarkozy et au gouvernement. Gardienne des traités supra-nationaux, la Commission européenne a menacé, mardi 14 septembre, de poursuivre la France pour violation du droit européen après les démantèlements de camps et les expulsions de Roms.