Fuite de données de tests : Francetest écope d’une simple « mise en demeure »

Par

Une faille béante dans sa plateforme repérée à la fin du mois d’août permettait d’accéder à plusieurs centaines de milliers de résultats de tests anti-Covid. Si celle-ci a été réparée, la Cnil a découvert durant son enquête d’autres manquements. Elle donne 2 mois à la société pour se mettre en conformité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La société Francetest, à l’origine d’une fuite des données de plusieurs centaines de milliers de tests antigéniques, n’a finalement écopé, jeudi 14 octobre, que d’une simple mise en demeure de la Commission nationale de l’informatique et des libertés.