Comment Djouhri manœuvre la presse pour étouffer l’affaire libyenne

À tu et à toi avec le porte-parole du groupe Lagardère, Ramzi Khiroun, ou le directeur du JDD, Hervé Gattegno, l’intermédiaire Alexandre Djouhri s’est beaucoup dépensé pour orchestrer les démentis ou les contre-offensives médiatiques de l’affaire des financements libyens de Nicolas Sarkozy. L’enquête fait également apparaître un virement au journal Bakchich en 2010.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est au-delà de la connivence. Presque de l’intimité. Des écoutes judiciaires montrent aujourd’hui comment l’intermédiaire Alexandre Djouhri, proche de Nicolas Sarkozy, n’a cessé d’orchestrer les démentis et les contre-offensives médiatiques, main dans la main avec des journalistes et des patrons de presse.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal