A la Région Ile-de-France, un soupçon de favoritisme sur un marché à un million d’euros

Par

Le directeur de la transformation de la Région Île-de-France, présidée par Valérie Pécresse, a supervisé l’attribution de deux marchés à hauteur de 1 million d’euros. C’est son ancienne entreprise qui a raflé les marchés. Alors qu’il était censé se déporter, les documents obtenus par Mediapart démontrent qu’il a activement pris part au processus d’attribution.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À la tête de l’Île-de-France depuis trois ans, Valérie Pécresse s’est engagée à réduire drastiquement les dépenses de fonctionnement de la Région. À grand renfort de communication, elle a donc lancé le chantier de la « modernisation » de son administration. Dans la novlangue qu’affectionnent les consultants, on parle désormais en Île-de-France de « région libérée » ; un terme qui n’est pas – heureux hasard –  sans rappeler le mouvement Libres! de la présidente de Région.