Université: la plateforme Parcoursup ouvre mais les interrogations demeurent

Par

Parcoursup, la plateforme d’orientation vers les études supérieures, qui succède au très décrié système d'admission post-bac, APB, entre en vigueur ce 15 janvier. Les interrogations soulevées par une réforme menée à une vitesse météorique restent fortes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le gouvernement n’a pas droit à l’erreur, tant l'enjeu de l'orientation des bacheliers est devenu crucial. 800 000 lycéens de Terminale ou d’étudiants en réorientation vont pouvoir utiliser la nouvelle plateforme d'orientation, mise en place à la suite de la réforme de l’accès à l’enseignement supérieur. La plateforme Parcoursup, qui succède au décrié APB, ouvre ses portes le 15 janvier ; mais les élèves ne pourront y saisir leurs vœux qu'à partir du 22 janvier. Ils disposent donc d'une semaine pour se familiariser avec le nouvel outil. À consulter la plateforme, il est évident que le ministère a mis l’accent sur l’information. Trois tutoriels animés ont été, par exemple, mis en ligne pour expliquer de manière didactique le déroulé de la procédure en utilisant les codes de communication des adolescents.